Vers le chemin de la sanctification, une necéssité vitale pour le salut

06 avril 2017 - 219 vues

Prendre, un jour, la décision primordiale de donner sa vie à Yeshoua n'est pas un billet valide à vie quoi que l'on fasse. La conversion doit être suivie d'un chemin qu'on pourrait qualifier de pénitence, où notre nature humaine dont la tendance est à pécher contre Dieu doit petit à petit s'effacer pour acquérir une nature spirituelle de manière à se conformer toujours plus aux lois de Dieu. Ce chemin est la sanctification. Il nécessite des efforts sans relâches pour combattre en nous, avec l'aide du St Esprit, ce qui déplaît à Dieu et nous mène au péché. Qu'est-ce que la sanctification ? C'est vivre mis à part pour Dieu. C'est vivre par le St Esprit et pour glorifier Dieu. C'est s'approcher de la sainteté, c'est à dire l'obéissance à Dieu dans TOUS ses commandements. Seul Jésus y est parvenu, il est donc le meilleur exemple que l'on puisse viser. Notre vie doit, par analogie, être sainte à tous les points de vues : notre être doit être le temple du St Esprit chaque instant de nos journées doit être vécu en cherchant à obéir à Dieu notre vie doit être un outil pour la glorification de Dieu. Pourquoi suivre cette voie? Matthieu 7:21 : Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Matthieu 7:23 : Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. Il faut s'imaginer les gravités de ces paroles. On pourra avec beaucoup de conviction participer activement à la vie de l'église et prendre du temps pour prier chaque jour et lire la Bible, on n'est pas sûr d'aller au ciel ! Cela vient de l'état d'esprit dans lequel on le fait et de la compréhension que l'on a de la vie avec Christ. Nos péché peuvent nous paraître insignifiants et sans conséquence sur notre santé spirituelle, mais en fait ils sont destructeurs et il n'y a que par le feu de la purification que l'on peut s'en sortir, c'est l'action de Dieu en nous. La sanctification c'est entre autre laisser agir Dieu en nous. Sans la sanctification, on ne pourra pas voir Dieu. La Bible nous demande de vivre une vie sainte. Etre sanctifié c'est aussi recevoir une part de la Gloire de Dieu. Ce n'est donc pas par des prières insistantes et implorantes « Seigneur sauves-moi, tu vois que je t'aime et tout ce que je fais pour toi dans l'église… » que l'on sera sauvé, c'est Dieu qui nous donne d'être saints. Comment recevoir cette sainteté, alors ? La Base : lorsqu'on donne notre vie à Christ, on est mis à part pour Dieu. Ensuite, si on s'abandonne au St Esprit, on est « rendu saint ». 1 Cor 6 :19 "Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?" C'est la clé : on ne s'appartient plus. Il nous faut être quelqu'un de nouveau, quelqu'un d'autre, tous les jours plus différents pour s'approcher toujours plus de la sainteté voulue pour nous par Dieu. Ep 5.25-27 "Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible." On voit dans ce passage que la conversion et même le baptême ne sont pas suffisants pour être sanctifiés. Nous devons être saints dans tout ce qui fait notre vie : esprit, âme, corps. Etre saint c'est être irréprochable devant Dieu, c'est donc vivre exactement comme il le désire, sans péché, avec un zèle sans faille pour lui… Pour y arriver il faut d'abord être convaincu du péché qui nous habite, et on en a plein de « petits » ou qui passent inaperçus et qui entravent notre marche avec Dieu. C'est le St Esprit qui nous convainc de péché mais nous ne sommes pas passifs, il nous faut demander ardemment qu'il nous montre où on faute, de nous faire ressentir le désaccord de Dieu et même sa tristesse, et il faut bien sûr y être attentif, à l'écoute. Vraiment, moi, je ne prends aucun plaisir à voir mourir qui que ce soit, le Seigneur, l'Eternel, le déclare. Convertissez-vous et vivez ! "

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article