DISPOSITIONS A PRENDRE POUR LIRE ET COMPRENDRE LA BIBLE

01 septembre 2019 - 61 vues

Parlons de la manière dont l’Écriture doit être lue, on s'appuiera ici sur les recommandations de J.F OSTERVALD,  on fera ici quelques réflexions : Premièrement, sur les livres de l’Écriture Sainte et sur ses différentes parties et en second lieu sur les dispositions qu’il faut apporter à cette lecture. Des livres du Vieux Testament et de leur utilité. Chacun sait que l’Écriture comprend le Vieux et le Nouveau Testament. Pour ce qui est des livres du Vieux Testament, qui ont été écrits avant la venue de Jésus-Christ, comme c’est la partie de la Bible qu’on lit le moins et que même une infinité de personnes ne la lisent point du tout, il est nécessaire de montrer ici l’utilité de ces livres là. On se trompera fort de croire qu’ils n’aient été donnés que pour les Juifs et que leur utilité ait cessé par rapport aux chrétiens.
L’apôtre Paul dit, Que toutes les choses qui ont été écrites autrefois ont été écrites pour notre instruction.Parlant de ce qui était arrivé au peuple d’Israël, il dit, Que ces choses sont des exemples pour nous et qu’elles ont été écrites pour nous instruire, nous qui sommes parvenus aux derniers temps.

Jésus-Christ lui-même exhorte ses disciples, à sonder les Écritures, car, dit-il, c’est par elles que vous croyez avoir la vie éternelle et ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Quand notre Seigneur parle ainsi, il recommande la lecture et la méditation des écrits de Moïse et des Prophètes et c’est ce qu’il fait en plusieurs autres endroits. C’est de la connaissance de ce qui est rapporté dans ces écrits que dépend l’intelligence des principaux articles de la religion chrétienne. On en a une preuve bien forte et bien remarquable dans les citations continuelles que Jésus-Christ et les apôtres font des histoires, des oracles et des passages du Vieux Testament. Il y a même des livres entiers dans le Nouveau Testament, que l’on ne saurait entendre si l’on n’a pas lu le Vieux Testament avec quelque attention, c’est ce qu’on peut dire surtout de l’épître aux Hébreux qui n’est autre chose qu’une comparaison entre la loi et l’Évangile. Mais pour mieux reconnaître l’utilité des livres du Vieux Testament, il faut faire attention à ce que ces livres contiennent. Il y en a de trois sortes, savoir des livres historiques, des livres dogmatiques et moraux et des livres prophétiques.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article