CASA DES ANGES : ORPHELINATS AU CAMEROUN

03 décembre 2019 - 99 vues

Orphelinat Casa des Anges Bayangam

L’orphelinat

L’orphelinat Casa des Anges est situé à Bayangam à l’Ouest du Cameroun. Il offre protection et soin aux orphelins et aux enfants des rues. Il améliore leur condition de vie, garantit leur éducation et leur assure une éducation qui leur donnera un métier lorsqu’ils seront grands.

Caroline Timnou épouse Pollastri, camerounaise d’origine, est l’initiatrice de l’orphelinat Casa des Anges. Dès son plus jeune âge, elle a recueilli des enfants de la rue ou ayant perdu toute famille. Nombreux de ces enfants ont été abandonnés car ils étaient suspectés de porter malheur selon les croyances du village; d’autres, nés de parents mineurs, ont été laissés à leur triste sort; d’autres encore, ont perdu leurs parents dans des circonstances tragiques.

La plupart des enfants accueillis par l’orphelinat étaient dans un état de santé désastreux, souffrant de malnutrition très grave, de VIH et de diverses maladies. Caroline, entourant de douceur et de tendresse ces enfants très mal en point, a pu constater avec bonheur que l’entourage affectif et les soins qu’elle leur prodiguait les avaient maintenus en vie.

Aujourd’hui, la maison d’enfants héberge 25 enfants de 3 ans à 18 ans, soignés par une directrice de foyer, deux monitrices, un maître auxiliaire, un infirmier et un gardien. Soucieuse de subvenir aux besoins d’un plus grand nombre d’enfants, l’association a pu également placer 25 enfants auprès de familles d’accueil. Les enfants grandissent harmonieusement, leur santé est bien meilleure et leur scolarité se passe de mieux en mieux.

Les enfants, hébergés auparavant à Bafou (village de l’Ouest du Cameroun, près de Dschang), ont déménagé en septembre 2014 pour le village de Bayangam, dans le quartier de Djabeu; ils se sont installés dans le premier bâtiment qui a été construit pour eux. D’autres bâtiments seront construits par la suite, nous l’espérons.

L’association dispose de trois antennes, une au Cameroun, une autre en Suisse et une en France. En France et en Suisse, les structures s’occupent du financement et du développement du projet. L’antenne camerounaise assure de la mise en place sur le terrain des actions, et aussi de la comptabilité, de l’administration et des collectes au Cameroun.  Les trois antennes sont reliées par une communication régulière pour une coordination optimale des activités.

Les axes de la branche française sont le soin, le suivi médical et l’apport artistique aux enfants pour leur plein épanouissement.

A long terme, l’orphelinat sera une institution autosuffisante, grâce à la mise en place d’une ferme avicole, d’une surface dédiée à l’agriculture et d’une maison d’hôtes.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article